La vérité sur les balises meta

La question revient régulièrement : Google tient-il compte des balises meta? Et la réponse est toujours la même. Ou presque…

Les nouveaux algorithmes de Google se suivent et ne se ressemblent pas. Les sites les plus impactés font du yo-yo dans les pages de recherche. Pour les rédacteurs web et les référenceurs, il devient difficile de savoir exactement à quelle sauce leurs pages vont être mangées par les robots de Mountain View.

Heureusement, il y a des constantes qui se planquent derrière le chaos. Comme ces 3 balises fondamentales.

1. Commençons par régler leur compte aux meta keywords qui n’ont plus aucun intérêt depuis de nombreuses années. Pourtant, certains outils SEO y font encore référence… Difficile de comprendre pourquoi. Utiliser les meta-keywords « au cas où » certain moteurs en tiendraient compte ? C’est une mauvaise idée car cela revient à livrer vos mots clés à vos concurrents.

Certains outils comme SeoQuake nous invitent encore à utiliser les meta-keywords…

Par contre la balise meta news_keywords a été créée tout récemment par Google, mais sert uniquement pour l’indexation dans les actualités (Google News).

2. Quant à la balise meta description, elle est utile car elle a de forte chance d’être reprise dans les pages de résultats des moteurs de recherche. Elle est également utilisée par Facebook lors du partage de la page. Son contenu doit être incitatif. Son seul objectif est de déclencher le clic. Inutile de vouloir à tout prix y placer des mots clés, la balise meta description n’a aucun impact en terme de positionnement. Pourtant, on entend et on lit souvent le contraire…

Title : un must pour les rédacteurs web

3. La balise qui mérite le plus d’attention des rédacteurs web est sans aucun doute la meta title. Elle a à la fois un impact sur le positionnement et apparaît dans les moteurs de recherche et dans de nombreux réseaux sociaux. Ce qui signifie qu’elle doit être rédigée à la fois pour le lecteur et pour Google. Il faut y placer le mot clé principal et formuler le tout de manière attractive et incitative. En 70 signes maximum. Bref, s’il ne faut faire qu’une chose, c’est soigner ses Title. Car un mauvais Title plombera le référencement de la page et la rendra « invendable » sur les réseaux sociaux.

En résumé :

  • meta keywords : parfaitement inutile !
  • meta description : très utile, texte incitatif, prévoir entre 70 et 160 car.
  • meta title : indispensable, mots clés, prévoir entre 40 et 70 car.

 

Pour en savoir plus…

La liste exhaustive des balises meta avec toutes les explications nécessaires:
www.webrankinfo.com/dossiers/techniques/guide-balises-meta

Quelques outils pour le référencement: http://www.webeditor.lu/index.php/referencement-petite-boite-a-outils/